Des diamants pour le prolétariat

Traduit du RUSSE par MONIQUE SLODZIAN

À propos

Avril 1921. Après trois ans de guerre civile, alors que la famine fait rage en Russie bolchévique, Lénine instaure une Nouvelle Politique Économique plus libérale (la NEP) et décide d'échapper au blocus général en échangeant diamants et bijoux du tsar et de l'aristocratie contre de la nourriture et des équipements. Devant négocier avec les bijoutiers détenteurs du marché à Paris, Londres ou Anvers, il est contraint de faire appel à des intermédiaires, bureaucrates au jeu trouble ou agents véreux. Il se heurte aussi à des émigrés de l'armée blanche aux abois qui veulent distraire les joyaux à leur profit. Un trafic juteux se met en place à Revel en Estonie. Maxime Issaïev, agent de la Tchéka et futur von Stierlitz infiltré en Allemagne nazie, est chargé de démanteler le réseau et d'arrêter les coupables. Cela le mène des bas-fonds de Moscou aux prisons estoniennes par des chemins semés d'espions internationaux et de voyous parfois au grand coeur. Éblouissante fresque de gentlemen cambrioleurs, de tueurs à gages et de révolutionnaires oeuvrant au grand rêve soviétique.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles de genre > Espionnage


  • Auteur(s)

    Julian Semenov

  • Traducteur

    MONIQUE SLODZIAN

  • Éditeur

    10/18

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    21/10/2021

  • Collection

    Grands Detectives

  • EAN

    9782264077288

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    522 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    236 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Julian Semenov

Julian Semenov (1931-1993) est un écrivain russe, immensément populaire en Russie, méconnu en France. Un musée lui est consacré en Crimée et la plupart de ses livres ont été adaptés à l'écran. La chute de l'Union Soviétique en 1991 occulte son œuvre dans les pays occidentaux qui ne s'intéressent qu'aux écrivains dissidents.
Aussi remarquable que John Le Carré dont il constitue l'alter ego de l'autre côté du rideau de fer, il met en scène dans la série Stierlitz. Ami de Simenon, talentueux, fécond, exceptionnellement bien renseigné sur le grand jeu Est-Ouest, son œuvre est un continent à découvrir.

empty